Menu du lexique

     Retour au site

Aïkido : termes japonais du dojo traditionnel de Bourg en Bresse 01

M.Nakazono sensei.

L'aikido se situe avant le mouvement … le reste n'est que technique


Utilisation des diaporamas de cette page
la souris sur le diaporama fige la photo
un clic en haut de la photo l'ouvre en grand
Retrouvez toutes les photos de cette page en cliquant sur ce lien

Devenir un "deshi" au dojo de "l'aïkido Bressan" à Bourg en Bresse :

Premières bases de l'aïkido

Un "dojo" est l'opposé d'un "club sportif ou de de fitness", démonstration en voici le vocabulaire spécifique...

Comme on le voit le fondateur à gauche pose pour la photo devant le Kamiza du dojo. On comprend au premier coup d'œil la hiérarchie, comme lorsqu'il pose avec des élèves ceux-ci aussi sont dans le bon ordre kohaï => sempaï. Le professeur se tient à gauche du kamiza coté inférieur ...etc.
Facile donc de repérer un professeur incompétent lorsque celui-ci n'est pas à sa place au début et à la fin de chaque cours...

Vous trouverez aussi des professeurs occidentaux qui se saluent eux mêmes car ils ont mis leur photo au kamiza (lieu réservé aux morts). D'autres mettent des hakamas blancs : bêtise et ignorance, autant qu'un ego pathologique. Un ego mal maitrisé est un aveu d'incompétence pour un budoka qui justement recherche la maitrise. Peut-on enseigner ce qu'on ignore ?

Lors d'un cours un élève demanda à Tamura sensei : "quand aurez vous votre photo au kamiza?"
Réponse du maitre : peut être quand je serais mort...

Tamura sensei


Nyumon : entrer dans le dojo
  • shugyo : Développement de soi-même, art de vivre, réalisation spirituelle, c'est pourquoi se trouve dans tous les dojo un "kamiza".
  • Nyu : Entrer Mon : Porte
  • L'élève sollicite le maitre... et pas l'inverse (le kohaï, ses sempaï ....) tout est hierarchisé art martial = art militaire, un fonctionnement militaire n'est pas démoncratique...
    Il faut choisir : "le fonctionnement de l'aïkido celui d'un art martial" ou "un sport fonctionenment démocratique associatif habituel... qui ne sera jamais de l'aïkido"...
Franchir la porte du dojo.
  • Chercher son maitre et être accepté par lui (ce n'est pas une obligation) à ce moment-là on devient un disciple : "deshi (élève) iri" (entrer) littéralement l'élève qui est entré...
  • Dans l'ancien temps on jurait sur son sang au cours d'une cérémonie de ne jamais trahir ni la voie, ni l'école, ni le maitre un budo applique les règles d'honneur du bushido... (les traitres dans les systèmes militaires et ailleurs ne sont pas les bienvenus c'est une évidence).
    Consumérisme et opportunisme la mode actuelle, ne sont pas appréciés dans un dojo.
  • Comportement, habits, nettoyage et rangement du dojo (les pratiquants cherchent à arriver avant et repartent plus tard), échange verbaux tout doit être correcte et respectueux courtois.
    Extériorisation de ce qu'il fait sur lui-même.
  • Le sens des mots japonais et connaître les termes adaptés à chaque situation est donc d'une grande importance, car ils donnent des repères.


Dojo : lieu (shugyo) où l'on étudie la voie du Bouddha (do)
Historiquement le dojo était à l'origine la salle du temple religieux où les moines bouddhistes se réunissaient pour étudier la Voie de l’Éveil. Ces salles furent ensuite utilisées par la pratique martiale.
Il y obligatoirement 1 seul maitre dans un dojo un bon moyen de reconnaitre l'aïkido traditionnel du n'importe quoi.
Ce que les japonais résume par : "1 maitre 1 dojo"
Pour le pratiquant : on s'y comporte comme sur un champ de bataille (tout doit être sous contrôle) voir la place de chacun sur le tatamis
Se concentrer, anticiper, maitriser... exemples : les armes sont sortis près du pratiquant disponible pour un emploi immédiat, la disposition des zooris etc...
Chaque chose doit être à sa place
Pour nous pratiquant d'aïkido : chaque chose doit être à sa place, dans son rôle, avec son maximum de compétences = harmonie et condition indispensable pour l'étude de la voie (do).
Il est donc vitale pour chaque pratiquant de connaître les limites de sa compétence et pas uniquement les limites physique. (comme sur un champ de bataille car votre vie en dépend). Ce sont les bases de son éducation.
On ne peut instruire quelqu'un qui est éduqué qui maitrise le "reishiki" sinon c'est dangereux... Contradictoire avec un comportement fédéral sportif ou artistique car son objectif est : "la même norme pour tout le monde ".
On choisit son maitre donc son dojo car ils sont tous différents.
Aucun n'enseignent une méthode nationale ou une norme quelconque, mais leur évolution dans la voie du "do" qui est infinie ...
Ce qui rend impossible le système des grades kyu et dan... La qualité d'un artiste ne se mesure pas elle s'apprécie.
Disposition du dojo en Aîkido
Kamiza, tokonoma : mur où se trouve le kamiza que l'on salut
Joseki : mur à gauche du professeur coté sempaï
Shimoseki: mur à droite du professeur coté kohaï
Shimoza: mur en face du Kamiza ou « siège inférieur »

"Equipements" aïkido à l'aïkido bressan de Bourg 01

Equipements
Aïkido gi : Tenue pour la pratique de l'Aïkido (terme impropre kimono)
Obi : Ceinture
Zooris : Chaussure (genre tong) pour naviguer dans le dojo (hygiène).
Hakama : Jupe culotte noire ou bleue des arts traditionnels

"Armes aïkido" boken, jo tanto, au dojo aïkido bressan de Bourg 01

Armes
Les armes personnelles elles accompagnent le pratiquants : "va t-on à la guerre sans armes prêtes à servir" Quand sa vie dépend d'une arme on y porte un soin particulier, ce n'est plus le cas dans un dojos, mais pour le budoka l'esprit reste el même.
Près de sa place, dans le bon sens, tournées du bon coté, du bon coté du pratiquant selon l'usage
oN leur confie sa vie elle sont donc traitées avec respect : pas jetées ni enjambées mais saluées
Boken Bokuto: Sabre de bois. voir photos à gauche
  • Kissaki
  •   | 
  • Mono-uchi
  •   | 
  • Shinogi
  •   | 
  • Tsuba
  •   | 
  • Tsuka-gashira
  •   | 
  • Saya : fourreau du sabre
Jo : baton de 1m 28 diametre 27 mm représente une lance (yari) on ne fait donc pas du baton (bo) en aïkido
Tanto : couteau en bois
Iaîto : sabre d'exercice qui ne coupe pas
Katana : sabre japonais bien connu 1m enivron (arme de samuraï).
Bo est un baton plus long et plus gros il n'est pas utilisé en aïkido sauf si l'on fait autre chose que de l'aïkido exemple : l'aïkibudo un dérivé du Yoseikan... (n'a d'aiki que le nom une invention française) Yoseikan Mochizuk Minoru en est l'inventeur une compil qui comporte même de la canne française vestige de son séjour en France à Lyon etc. A Floquet quitte le Yoseikan et crée l'aïkidbudo.. il fréquente le père Mochizuki mai spas le fils un dissident donc...

Pour en savoir plus sur le Yoseikan et l'Aïkibudo voir

2 sites anti arnaques à connaitre :

Logo dojo aïkido de Bourg en Bresse 01