Menu du lexique

     Retour au site

Aïkido : termes japonais utilisés au dojo traditionnel de Bourg en Bresse 01

Bienvenue dans notre lexique sur l'aïkido

Les élèves du fondateur toujours persuadés de faire mieux que le modèle ont inventés des termes aïkido. Une pollution croissante en aïkido qui contribue à diluer la vraie connaissance.

Doubler bien sûr d'un manque de respect pour l'aïkido et son fondateur mais qu'importe puisque ils ne font cela pas pour rendre service ou être utile mais pour que leur petit égo puisse être reconnu...

L'objectif n'est pas d'apprendre le japonais, ce n'est pas nécessaire pour la pratique de l'aïkido, mais comme la messe en latin ou les termes spécifiques d'un métier c'est plus simple plus rapide et précis de désigner les termes pratiques par leur nom.

Il est plus simple et plus précis de dire en japonais mae geri : qu'en français "coup de pied" ce qui est vague. Ce que recouvre un terme japonais fait partie de l'enseignement et pour en connaitre la signification cela demande des années voir on y arrive parfois jamais...

Comment résumer x année de pratique et d'expérience en 2 mots de japonais quand personne ne maitrise complètement sa propre langue ? Une illusion, un phantasme...

Sous un terme simple se cache tout un enseignement des années voir toute une vie de pratique apprendre le japonais est vraiment dérisoire, vous serez un parfait touriste japonais qui ne connait pas l'aïkido.

Cela n'impressionnera que ceux qui ne pratiquent pas l'aïkido et qui ne parlent pas la langue japonaise (une arnaque aïkido couramment utilisée depuis des années...) regarder un étranger qui vit en France depuis de longues années comment il maitrise votre langue...

Maitre Ueshiba le fondateur de l'aveu même de ses élève directs n'était pas la plupart du temps compréhensible car il utilisait un langage ancien et ésotérique que seul les initiés peuvent comprendre, un informaticien qui utilise son jargon informatique n'est pas compréhensible par un utilisateur courant de l'informatique, celui-ci peut cependant déclencher une admiration de la part de celui qui n'a jamais vu un ordinateur : "il parait savant et compétent..." c'est exactement le même problème.

La nuance entre "uké" et "aïté" la différence entre ces 2 termes est énorme et c'est toute la compréhension de l'aïkido qui en dépend. Qui aurait l'idée d'utiliser des termes de judo en aïkido, seuls les ignorants en aïkido peuvent faire cela...

"Uké" est utiliser par tous les touristes qui reviennent du japon, il fait partie de l'enseignement des diplômes français d'aïkido qui seraient des indicateurs de compétences en aïkido, le problème est que ce terme est un terme de judo et n'a jamais été employé pour l'aïkido par le fondateur...

Vraiment de quoi se faire du souci pour un pratiquant qui désire étudier l'œuvre de Me Ueshiba le fondateur pas ses héritiers qui eux ne font ou n'ont fait que du business. C'est cela être moderne.

La différence entre le gros rouge qui tâche et un très grand cru millésimé

On ne se bornera ici qu'aux termes employé par le fondateur O sensei Morihei Ueshiba et non pas aux inventions de ses élèves.

De nombreuses techniques portent des noms qui sont les inventions de ses successeurs qui ne font que polluer l'aïkido.
Exemple naname ci-dessous

Le jugement en Aïkido c'est une qualité au dojo de Bourg En Bresse

Les mots ont un sens même en japonais apprenez les et regardez ce qui se passe en aïkido vous verrez dans 90% des cas exactement l'inverse. Une bonne occasion de former son jugement... La base de tout art martial. A la portée de chacun et n'exige aucune pratique voilà une utilité de ce lexique...

Le jugement dès les premiers instants va déterminer votre avenir en aïkido. Afin de tromper ceux qui n'en ont pas les incompétents cherchent des cautions de marques extérieures de compétences : grades, reconnaissance d'un ministère ou paraître officiel...
Lorsqu'on est compétent cela se voit c'est une évidence on n’a pas besoin de cela...
Pas étonnant que "grades et diplômes sont la seule chose qui intéresse les incompétents" et ceux qui ne pratiquent pas ceux qui n'y connaissent rien : "donc la majorité..."

naname » naname version bis »

Jusqu'où la pollution peut aller... Impressionnant n'est-ce pas quand certains pensent trouver la solution dans la langue japonaise !!!!
En aïkido (et même ailleurs) non-respect de 2 bases : 1- ne pas savoir où est sa place... 2- quelles sont les limites de notre compétence...
Merci Youtube... on sait au moins qui ne pas écouter... Quand on obtient l'inverse de ce qu'on cherche.

 


"Qui est petit se croit grand..."           ... nous dit la tradition orientale.

Des fois, il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con...
que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet           ... Gustave Parking.

L'aïkido, mystères, mythes, miracles, mirages... le dojo de Bourg en Bresse démystifie

Lorsque des pratiquants d'aïkido discutent leurs propos sont remplit de sous-entendus, de non-dit et sont souvent inspirés de l'histoire de l'aïkido... celui qui parle pense que son interlocuteur connaît comme lui ces références ...
Ce qui n'est évidemment pas le cas et qui explique que certains malgré les années de pratique certains "sont à côté de la plaque...".

Au dojo de Bourg en Bresse on est pragmatique

Désolé pour ceux qui croient aux belles histoires et au côté magique...

Le sujet traité qui va suivre "signification des termes utilisés en aïkido" devrait satisfaire nos débutants, quand ils entendent leurs sempaïs parler leur jargon japonais... Ce jargon japonais est mystérieux et chargé de signification la solution pensent-ils à leurs problème d'où l'arnaque habituelle : "la calligraphie"... si vous reproduisez certains caractères chinois ou japonais vous serez plus savant en aïkido. Ou si vous baragouinez le japonais comme un travailleur immigré en France parle et maitrise le français vous en mettrez plein la vue à ceux qui ignorent le sujet... Mythe Japon à la vie dure, c'est une des premières questions que vous posera un néophyte : "êtes-vous allé au japon..."

Le poids des mots sont une évidence au dojo de Bourg en Bresse

Les mots japonais ont un sens ceux qui ne le respectent pas ne font de l'aïkido... c'est un bon moyen de repérer les incompétents. Exemple la fédération de judo qui essai de donner au mot "dojo" le sens de salle de fitness qui correspond à son fonctionnement... Le propre des fédérations l'ignorance qui y règne permet le n'importe quoi c'est juste une question de temps, un faut une grosse masse d'ignorants.
C'est normal une fédération d'art martial pour un pratiquant d'art martial c'est déjà du n'importe quoi, "un maitre un dojo" même au japon aujourd'hui il n'existe pas de fédération un système inadapté aux arts martiaux et à l'art.

Le choc des comportements utilisé dans les arts martiaux et l'aïkido

Tellement habituels, évidents normaux et classiques que l'on ne se méfie même pas... que l'on ne voit pas la dichotomie avec les mots utiliser dans les arts martiaux japonais.
Où l'on ne peut que constater : l'avenir et le contenu d'un art martial est déterminé par l'ignorance crasse de la majorité des pratiquants qui le pratiquent et son fonctionnement local...

Des maitres d'arts martiaux enseignent leur art dans des dojos => leur élèves incompétents mais croyant bien faire les transforment en sport pour cela une fédération est obligatoire pour représenter la France dans les compétitions (habilitation JS...).
Ensuite ses dirigeants feront disparaître l'enseignement des maitres trop incompatible avec le sport. Le but d'une administration est le pouvoir aux administratifs aux apparatchik il ne saurait se partager avec un maitre...
Parfois comme en judo une solution transitoire mais la plus courte possible est nécessaire le "collège des ceinture noires", le temps de faire passer la pilule aux crétins de base et de produire une masse d'ignorants suffisante pour gouverner... L'aide des Francs maçon est appréciable pour cela...
Ceci pour expliquer que certains mots au service d'une discipline ont été dénaturé en occident et la pratique à suivie le même chemin... Logique quand les mots signifie l'inverse, le contraire serait étonnant...

Le jargon utilisé dans les arts martiaux et l'aïkido

S'il suffisait d'aller au japon ou de parler japonais pour comprendre mieux l'aïkido, des touristes et tout le peuple japonais seraient compétents. Bien sur ce n'est pas le cas.
Pourtant de nombreux pratiquants sont persuadés de cela...
Etonnant non ? Cette fascination pour la magie...

C'est un peu de communication... Pas autre chose... Maitre Ueshiba fondateur de l'aïkido utilisait des termes anciens que même ses élèves de l'époque qui furent nos maitres ne comprenaient pas... Alors un européen qui va à Tokyo ou qui baragouine 3 mots de japonais ne vous aidera pas dans cette pratique... Leur suffisance est même ridicules
(et peut être utile aussi à quelques sempaïs... mais pas sûr car ils croient tout savoir... le piège habituel de l'expérience... comme on a pu s'en rendre compte nous-même en traitant ce sujet)


Les grands maitres de l'aïkido se sont exprimés sur le sujet

Nakazono sensei maitre d'aïkido Bourg 01

 

Tadashi Abe sensei maitre d'aïkido Bourg 01

 

 

Tamura sensei maitre d'aïkido Bourg 01

On peut faire le constat bien peu de leurs élèves les ont écoutés... Un grand maitre comme professeur ne suffit pas... Chaque professeur si compétent soit-il à ses cancres on l'oublie trop souvent.
Certains le plus souvent se servent sans scrupules du nom de maitre reconnus pour leurs compétences sans même connaître leurs enseignements...

M.Nakazono sensei.

L'aikido se situe avant le mouvement … le reste n'est que technique

 


M.Tadashi Abe sensei.

La technique c'est 10% d'un art martial, le reste c'est l'homme qui l'utilise...

Autrement dit ceux qui pensent trouver une solution à leur problème dans la technique se trompent complètement car ils n'étudient pas les 90% qui restent...
La technique n'est qu'un outil parmi d'autres...

 


M.Tamura sensei ne disait pas autre chose

La technique est un outil pour arriver à l’homme.
« Elle n’est pas importante mais si vous la supprimez il n’y a plus d’aïkido »
« Pour communiquer il me faut un papier et un crayon. Mais lorsque j’ai écrit et que les gens ont lu je peux jeter crayon et papier.
Sans la technique on ne peut rien trouver, mais lorsqu’on a trouvé elle n’a plus de sens. »

Pourquoi si peu de pratiquants et de professeur d'aïkido n'écoutent pas ces grands maitres de l'aïkido ? Ceux qui n'ont jamais connu de maitre (la majorité...)

A commencer par ceux qui se targuent d'être des élèves de Tamura sensei... Sont uniquement préoccupés par les grades et leurs fonctions fédérales sportives ....
L'aïkido n'est pour eux qu'un faire-valoir...

N'est ce pas la démonstration qu'ils ne savent pas grand chose de l'aïkido .... On ne peut enseigner que ce que l'on connaît...

Logo dojo aïkido de Bourg en Bresse 01