Aïkido-01 : Experts japonais éleves du fondateur Morihei Ueshiba

Leurs influences dans le developpement de l'aïkido en France

Il suffit de cliquer sur le nom de l'expert pour ouvrir et fermer la texte lui correspondant.

La vie du fondateur de l'aïkido
Le dojo de Villefranche : Biographie du fondateur de l'aikido N°1 ...
Le dojo de Tassin : Biographie du fondateur de l'aikido N°1 ... Chronologie et dates importantes voir la suite ...

Il suffit de re-cliquer sur le lien ci-dessus pour fermer.

  • Pour chauqe expert, nous avons essayer de ne pas reproduire ce qui existe déjà.
  • Vous avez donc pour chaque expert des textes originaux que vous ne trouverez pas ailleurs.
  • Nous vous conseillons le site ci-dessous si vous avez besoin de compléments fiables

Avant internet il fallait un réel talent d'auteur et être publié
aujourd'hui les malades mentaux ont envahis le internet et ne s'en privent pas..
Les arts martiaux ont comme tous les groupes leurs malades.

Pour quelqu'un qui se veut sérieux il faut trier... dur quand on a pas de référence ni de connaissance.

Voir le site en bas de page.

Minoru Mochizuki fondateur du 
                                Yoseikan Budo
Minoru Mochizuki sensei »

Minoru Mochizuki en 1951 vient pour le Judo.

La fédération de Judo FFJDA n'existe encore pas. Cette discipline n'est encore pas détruite par le fonctionnement fédéral sportif.

A la fin de chaque cours de judo Minoru Mochizuki montre des techniques d'aïkido.

D'où une réputation qui poursuivi l'aïkido dans les années 60 "l'aïkido c'est pour les judoka fatigués" en 1955 paraitra d'ailleurs un livre "Aïkido méthode de défense du Judo".

N'oublions pas qu'il fut envoyer par el fondateur du judo comme d'autres judokas de haut rang étudier pendant quelques semaines l'aïkido avec le fondateur de l'aïkido Morihei Ueshiba. Pendant cette période française il étudia la canne française à Lyon et intègrera quelques techniques à sa méthode personnelle le "yoseikan budo" un pot pourris d'un peu tous les arts martiaux qu'il a étudié.

Ce qui produira plus tard des A Floquet et son "aïkido" (actuellement 2f3a) directement issu du Yoseikan Budo... Voyant cet engouement pour l'aikido il demandera d'envoyer un vrai professeur d'aïkido au fondateur M Ueshiba pour développer cette discipline.

Arrivera ainsi en 1952 M Tadashi Abe

Expulsé de France quelques années plus tard, il enverra son fils Hiroo Mochizuki...

Qui a lors de son arrivée âgé d'une vingtaine d'année était déjà 6ème dan dans tous les arts martiaux de l'époque...!!! Pour avouer quelques années plus tard en 1968 lors de la cration de l'UNA qu'il n'avait jamais pratiquer l'aikido mais le yoseikan budo...

Pas du tout le même personnage que son père, donc sans intérêt, pour en savoir plus :
Ce site en parle beaucoup mieux »

Les vertus morales du budo si certaines disciplines les affiches dans les dojos c'est sans doute parce qu'ils les ignorent...

Tadashi Abe délégué pour l'aikido
Tadashi Abe sensei »


Taï no henka

En 1952 les premiers pratiquants sont des judokas qui pratiquent après les cours de judo. On peut considérer qu'il n' a plus d'élèves depuis longtemps en France.

Il a pour élève André Nocquet qui lui achètera l'exclusivité de l'Aïkido pour Paris...? Pour la somme importante d'un million de l'époque. Evidement une arnaque, contrat non respecté A Nocquet trainera donc le fondateur de l'aïkido devant un tribunal pour cela...

Il donnera cours à la légion et chez Jean Zin le célèbre judoka Marseillais comme d'autres experts japonais après lui. il écrira avec lui des livre sur l'aïkido 2 volumes la victoire par la paix et le tambo 2 volumes.

Les anciens vous raconteront de nombreuses histoires à son sujet. Lorsqu'on lui posait des questions il répondait :" questions stupides 1/4 punition marine japonaise accroupi les mains sur la tête dans un coin du tatamis pendant 1/4 d'heure... Le jour ou il poursuivit le commandant Lestrade avec son sabre car il faisait trop de bruit dans ses chutes etc.. Problèmes avec l'alcool qui avait le don d'énerver Me Nakazono. etc.

Personnage sulfureux, bagarreur ce qui lui vaudra d'être expulsé de France... Il rentrera au japon constatant les dégâts fait par Kishomaru Ueshiba héritier du fondateur il déclarera en public qu'il arrêtait car pour lui ce n'est plus de l'aïkido. Me Nakazono (comme d'autres élèves du fondateurs) fera de même quelques années plus tard pour les mêmes raisons.

On comprend que les pratiquants d'aïkido traditionnel font référence au fondateur et pas à ses héritiers fils et petit fils etc.

Tada sensei Italie
Tada sensei »

Tada sensei est un excellent karatéka qui arrêtera le karaté lors de sa rencontre avec le fondateur de l'aïkido. Capitaine d'une équipe de karaté très connue au japon, son lieutenant Harada lui créera une méthode de karaté basé sur l'aïkido.

Tada sensei dans les années 60 viendra en France invité par l'institut Noro qui pendant quelques années réunit tous les experts japonais présent en Europe pendant 1 semaine 12 heures d'aïkido par jour chaque heure un expert différent assure le cours.

Tada sensei n'a donc pas d'élève le seul qui a suivit quelques années son enseignement est un Lyonnais Louis Ottina une connaissance de notre professeur Alain Peyrache. Louis arrêtera définitivement l'aïkido vers 1966...

Alain Peyrache suivra les cours de Me Tada son ex beau-frère organisant avec son professeur Me Tada en suisse le stage du Brassus assisté de ses élèves Fujimoto, Ikeda etc.

Aucune incidence de l'enseignement de Tada sensei en France

Nakazono sensei et l'aïkido français
Nakazono sensei »

Nous lui avons consacré une page :
Nakazono sensei »

Très peu de professeur d'aïkido Français en parlent. Ceux qui ont eu l'occasion de le côtoyer dans sa période aïkido ne sont plus très nombreux à être vivant.

Ceux qui en parle le plus c'est ceux qui l'ont suivit dans sa démarche après l'aïkido et qui ont repris ses travaux sur la santé.

Minoru Mochizuki fondateur du 
                                Yoseikan Budo
Tamura sensei »

En démonstrtaion avec le fondateur


En France, les élèves habitués au compromis fédéral à l'opposé de ce qu'enseigne Me Tamura n'y arrivent pas.

Il a fait le job en France et en Europe. Sans lui l'aïkido ne serait pas ce qu'il est. Difficle de parler de lui sans parler de notre professeur: Alain Peyrache.

Alain Peyrache a quitté la FFLAB dont il était un des fondateurs. la FFLAB a été crée au dojo de Tassin la demi-lune : le dojo d'Alain Peyrache. A une période mouvementée de l'Aïkido français.

Si Alain Peyrache a quitté la FFLAB qui avait à sa tête Tamura Sensei son professeur pour créer EPA ISTA c'est justement parce que la FFAB avait perdu son "L" de "L" ibre sous la pression du ministère Jeunesse et sports ce qui est normal c'est sa raison d'être mais il est incompétent quand il s'agit de gérer les arts il y a le ministère de la culture pour cela. 3 Le ministère Jeunesse et sports" avait dit : "vous n'êtes plus libre vous ferez ce qu'on vous dira..." le prix de l'agrément jeunesse et sport dont sont si fier les sportifs de l'aïkido!!! donc le pouvoir aux sportifs...

Heureusement que le fondateur a été incinéré car il se serait retourner dans sa tombe...

On ne pouvait donc plus pratiquer l'enseignement de Maitre Tamura mais le dernier compromis politique fédéral qui est à l'opposé de la conception de l'aïkido de Me Tamura...

Moralité :
s'il y a une chose qu'il ne faut pas faire c'est de la pseudo démocratie avec les connaissances, les savoirs et l'art.. imaginer une conception démocratique de la cuisine le dernier compromis serait 20% de Macdonald 10% de Bocuse etc...
Un truc immangeable, une horreur comme en aïkido...
L'aïkido en France l'a fait.
Le système traditionnel japonais évite cela. On peut aller chez Mac do comme chez Bocuse (choisir son aikido...) tant pis pour celui qui se trompe il ne mérite pas autre chose. Mais pas en France dans le cadre sportif c'est normal aussi la logique du sport : "une seule fédération représente la France dans les compétitions".
Il y a donc des gens en aikido qui désire faire des compétitions quel mépris pour le fondateur et son oeuvre....

Pour ne pas perdre l'enseignement d'aïkido traditionnel reçu jusqu'alors Alain Peyrache n'eut pas d'autres choix que de partir et de créer EPA ISTA. Pour rester libre.

Me Tamura mal entouré évidement ne l'écoutera pas et reproduira les mêmes erreurs, pour les mêmes raisons : mêmes strcutures, mêmes gens donc mêmes résultats, le contraire eu été anormal.

Il n'avait pas compris que le milieu dans lequel on fonctionne est aussi important que ce que l'on y fait une évidence pour Alain Peyrache qui n'a pas pu le convaincre à l'époque et le seul à lui tenir ce discours qui se vérifiera quelques années plus tard mais trop tard... Il suffit de reprendre sa lettre de démission qui fit beaucoup de bruit à l'époque.

Me Tamura n'avait rien à faire de l'aïkido français, il n'y participait pas, il continuait à faire ce qu'il avait toujours connu. C'est sans doute une des raisons pourlesquels il a laissé faire... "C'est votre problème de français pas le mien". Les siens étaient bien plus importants les dérives de l'aikido japonais du aux successeurs du fondateur comme Alain Peyrache en France il n'eut pas beaucoup de soutient au niveau japaonais...
Il faillit même se faire virer de son dojo l'Aïkikaï so hombu il du son salut à un de ses collègue qui passa la nuit à le défendre.
L'aikido qu'il représnetait était d'uen autre époque place aux jeunes qui font n'importent quoi...

Par contre il assumait en chef toutes les bêtises de ses élèves parfois persuadé du haut de leur ignorance de bien faire il était donc obligé d'assumer leurs bêtises et d'y perdre sa réputation. Puisqu'il laissait faire, qu'il ne s'opposait pas à cela cautionnait c'est qu'il était d'accord.

Ses élèves on passé leur temps à faire la guéguerre avec la 2f3a et encore aujourd'hui à pratiquer le dernier compromis politique et a y former leur élèves pour avoir grades, diplômes, place fédérale etc.. qui sont devenus des objectifs alors qu'ils devraient être la conséquence d'une pratique correcte...

Au lieu d'étudier ce qu'enseignait leur maitre 98% de leur temps il faisait l'inverse Ce qui fait qu'aujourd'hui on ne trouve pas à la ffab l'enseignement de Me Tamura... certains disent vouloir retrouver celui-ci le problème est qu'il faudrait avant de retrouver l'avoir à un moment trouvé...

Le constat est là :
c'est à la ffab qu'on retrouve le plus mauvais aïkido aujourd'hui alors que c'était exactement l'inverse au début des années 1980 avant la FFAB.
Voilà ce qui se passe quand on pratique avec des repères qui ne sont pas ceux de l'aïkido, quand l'incohérence et l'opportunisme règne en maitre.
Un bateau à la dérive sans gouvernail...

Tamura sensei est certainement un des maitres les plus compétents que l'aïkido ai connu et qui n'a aucun élève qui continu son œuvre.
Bien sur que tous les membres FFAB pensent le faire et le revendiquent mais regardez ce qu'ils font c'est exactement l'inverse, même les débutants aujourd'hui s'en aperçoivent..

En fait c'est une question de temps.
En dehors du fait qu'ils n'ont rien compris à ce que faisait leur maitre n'importe quelle vidéo le montre.
Ils n'ont plus de maitre pour cautionner leurs bêtises.
tous les cadres se tirent dans les pattes plus de caution au japon et cela n'ira qu'en empirant avec le temps
leur concurrents eux oui
les japonais les écoutent par intérêt financiers, ils satisfont encore quelques besoins car c'est de l'argent pour le japon.
Des cours pour les jeunes professeurs de l'aïkikai de Tokyo qu'ils sont obligés de recevoir et qui sans qu'ils en soient conscient les formatent à l'image de leur concurrents. Juste le temps de faire disparaitre les souvenirs de Me Tamura.
Me Tamura était exceptionnel les profs japonais que la ffab reçoit sont à des années lumière de ce que faisait Tamura sensei
Autrement dit la FFAB travaille à sa perte sans même le savoir, peuvent ils faire autrement ?
la réponse est non... quand on met le doigt dans un engrenage...

Sans intérêt il est juste cité pour des raisons historiques.
L'influence de M.Noro dans l'aïkido en Europe est proche de zéro, si vous voulez quelques détails perdez votre temps à lire les lignes ci-dessous. Pour le "kinomichi" voir avec eux sans intérêt pour les pratiquants d'aïkido.

Maitre Noro arrive avant Me Tamura.
Lorsqu'ils virent un film de M Noro donnant cours sur une plage entourée de filles à moitié nues les uchis deshis de Tokyo furent stupéfait... Voir la vidéo en question ci-jointe.
Me Tamura avouera que ce fut une des raisons de sa venue pour vérifier si c'est bien la réalité...

Comme d'habitude il y a les belles histoires que l'on raconte aux pratiquants : " délégué officiel... du fondateur de l'aïkido pour tel continent ou pays"... ils ont tous la caractéristique d'être le fils spirituel ou l'élève préféré du fondateur..
Puis il y a la réalité lorsqu'on y regarde de plus prêt moins jolie et moins romanesque... Ils n'ont pratiqué que 4 ou 5 ans sont japonais ambitieux et à l'étranger donc susceptible de développer le business du dojo de maitre ueshiba à Tokyo... Ceci explique cela...
Les gens aiment bien qu'on leur racontent de belles histoires ... message reçu de la part des maitres japonais depuis longtemps... Des français agissent de même dans l'autre sens d'ailleurs et ont repris le filon à leur compte.
Un bonne pizza ne peut être faite que par un italien de Naples qui a l'accent...

Comme vous le voyez sur la photo M. Noro fut le seul professeur d'aïkido à porter une ceinture rouge et blanche sur son hakama pour être bien visible si le hakama bien mis la ceinture ne se voit pratiquement pas...
La ceinture rouge et blanche est comme les lyu et dans une invention du judo que porte les 6ème dan.
Alors qu'on pourrait croire que c'est Me Ueshiba le fondateur de l'aïkido qui est le maitre de M Noro en fait c'est Kano fondateur du judo....? étonnant non?
Et maitre Ueshiba il en pensait quoi ? Visiblement il s'en moquait comme ses collègues de dojo qui observait sa mégalomanie en rigolant. Essayez de porter une ceinture blanche et rouge

M Noro est doué il apprend l'aïkido en 5 ans 1955 à 1961... si vous lisez sa bio donc si on compte bien cela plus d'un dan par an quel homme...
Un 6ème dan de mémoire d'aïkidoka de l'époque qu'il n'a pas car on a posé la question à ceux qui savent,
Tout le monde se souvient que lors de la venue de K Ueshiba dans les années 1970 M Noro n'a pas daigner se déranger pour venir le saluer normal fondateur du kinomichi... l'aïkido est pour lui du passé ....
Dommage K Ueshiba dans ses bagages avait un diplôme de 6 ème dan pour lui... il est repartit avec. C'était sans doute pour le remercier d'avoir rien fait pour l'aïkido depuis longtemps..! Ou faire plaisir à un collectionneur...
Pour ses grades? Les gens de l'époque se rappelle qu'il est arrivé 3ème dan. Qu'il a fonctionne environ 4 ans à l'ACFA pour ensuite créer l'institut Noro développer une méthode personnelle assez floue : "le ki no michi". Au moins là c'est honnête ce n'est pas de l'aïkido tout a fait normal dans la tradition japonaise Me Mochizuki a bien fait le "yoseikan budo" une méthode personnelle de son dojo le "Yoseikan".
Les 4ème et 5ème dan il les doit en fait à A Nocquet, un concurrent français qui s'auto attribuait des grades, un maitre japonais ne pouvait pas être moins gradé qu'un français... donc demande de Me Tamura à l'aikikai de Tokyo qui ne voulait pas Nocquet prenait un dan Noro aussi... Merci Me Tamura...

Il suffit de lire sa pub sur la photo ci-jointe "délégué pour l'Europe et l'Afrique...." quel homme...!!! (1)

Le Centre International du Kinomichi »



Le Kinomichi fondé en 1979 par Masamichi Noro selon ce site est de plus de 10 ans antérieur. M;Noro n'intervient plus en aikido à parti de 1966 et commence ce qu'il appellera le "ki no michi..."

Ce problème d'égo faisait rire tout le monde à l'époque même les maitres japonais Il manque le verso si an recto on apprend que Me Noro est la 8 ème merveille du monde : " délégué pour l'Afrique l'Europe... (tout juste juste si on a pas la terre et toute les planètes du système solaire..) ... le verso est tout aussi affligeant, on y apprend que Me Tamura son sempaï et ami lui est délégué pour Marseille tout juste si ce n'est pas certains quartiers de Marseille.. mais ce n'est pas précisé Merci maitre Noro d'avoir partagé votre empire galactique...

Qu'il a créer je ne sait combien de centaines dojos etc... où ? par transmission de pensée sans doute... Vous l'avez compris "l'art de prendre les français pour des cons" à son paroxysme le conformisme empêche comme d'habitude ceux qui savent d'en parler...

Il perdit tout contact avec ses élèves dès la fin des années 60 ceux-ci comme VDB, Bécart, Marquilly etc. pour le moins désorientés à ce moment qui se tournèrent pour continuer l'aïkido vers Me Nakazono qui était sur le départ vers l'Amérique, puis Me Tamura qui lui fit réellement le job.

(1) vous apprendrez qu'on peut être en France diplômé d'état d'aïkido sans avoir jamais pratiqué si on enseigne le ki no michi. une question de relation et de politique... Le ministère ne connait rien à l'aïkido donc ^grâce à un de se employé incompétent et ignorant celui-ci confie à des politiques et opportunistes de l'aïkido le soin de gérer cette discipline et cautionne voilà le résultat... Où est l'égalité du citoyen devant l'état? là aussi un mythe...


Sites à connaitre :

Arts martiaux : STOP AUX ARNAQUES ! »

Tous les clubs d'une fédération sportive reprennent le discours offciel fédéral. L'avancement fédéral et aïkido sont à ce prix.

Un vieux principe qui a fait ses preuves:

Plus le mensonge est gros, plus il est répété et plus il deviendra la vérité.

Goebbels (ministre de la propagande Nazi )

Une obligation dans le sport : "la norme"

C'est l'essence même du sport et du fonctionnement sportif :
pour être mesurable et comparable pour savoir qui est le plus fort le champion la performance sportive doit être normalisée.
Tout le monde doit être à égalité.
C'est pourquoi il existe le dopage il a été inventé en même temps que le sports du temps des premiers jeux olympiques.
Les soi distantes vertus du sport pour les pauvres naïfs. Comme toutes les religions c'est une croyance on y croit ou pas... L'inverse d'un art comme l'aïkido

La nomenclature nationale le même référencie pour tous, la base du fonctionnement sportif. Sans cela aucun sport n'est possible.
On est l'élève d'une fédé on ne connait pas son professeur, il n'y a pas de maitre.
Le même aïkido normalisé pour tous même aujourd'hui à l'aïkikai de Tokyo on est frappé par la production de clones en masse...

Dans l'aïkido traditionnel "un art et pas un sport"

Il ne peut pas exister de norme, sans quoi ce n'est plus un art ni de l'aïkido. L'essence même d'un art martial :

En aIkido : "jamais 2 situations parfaitement identiques"

Logique puisqu'on évolue sans arrêt sans jamais atteindre la perfection donc à l'inverse du sport qui fait toujours la même chose un aïkidoka change sans arrêt sa pratique.

On retrouve :
  • la liberté de penser
  • des opinions différente
  • des approches originales.

Regardez les élèves de Me Ueshiba ci-dessus qui ont transmis l'enseignement de leur maitre Morihei Ueshiba "tous différents et originaux"
On le constate en regardant les vidéos de chacun de ces maitres. (comme ils sont tous fiers de leur maitre dont ils représentent l'enseignement). Tous originaux c'est ce qui fait la richesse d'un art de l'aïkido.
C'est aussi la base de la démocratie la liberté de penser et de croire..

Pas un de ces maitres n'avaient
  • le même savoir
  • la même approche
  • le même aïkido
  • autant de professeur autant d'aïkido différents.
  • C'est pourquoi il est important de bien choisir l'artiste (le maitre) qui vous guide dans un art.

On est "l'élève d'un maitre".
Un élève du fondateur de l'aïkido dira: "je suis élève de maitre Ueshiba" et il en sera fier.
Une fédé il ne sait pas ce que c'est?
cela n'a aucun sens pour un aïkidoka un truc de sportif : "ce n'est pas de l'aïkido".

L'aïkido traditionnel, les arts... la réalisation de soi même,

On est loin du bling, bling...

Une voie pas facile il faut des qualité courage, patience etc. paraitre différent du troupeau peu de gens le supporte il préfère rester dans le groupe et passer leur temps à le critiquer ... cela s'appelle le "conformisme".

C'est pourquoi il y a peu de gens compétents et originaux dans l'art cela demande énormément de qualité. Le troupeau lui suit en bêlant, ne fait jamais rien et n'est l'ambition de personne.

Etre le berger! ou dans le troupeau! chacun d'entre nous a le choix ...

Sempai Kohai dojo Bourg en Bresse

Logo dojo aïkido de Bourg en Bresse 01