Quel est le bon âge pour commencer l’entraînement d'Aïkido ?
On peut commencer à 7 ou 8 ans, mais idéalement l’entraînement sérieux commencerait à 15 ou 16 ans.
Du point de vue physique, le corps devient plus robuste et les os sont plus solides à cet age. De plus, l'Aïkido contient de nombreux aspects spirituels (bien sûr, comme d’autres formes de Budo), alors à cet age on commence à acquérir une perspective du monde et de la nature du Budo.
Donc, tout bien considéré, je dirai que 15 ou 16 ans est un bon age pour commencer l’étude de l’Aïkido.

K.Ueshiba fils du fondateur de l'aïkido, premier doshu, interview

Aïkido enfants adolescents



 

aïkido Morihei Ueshiba et Tamura sensei dojo de Bourg 01 et Lyon Tassin 69 O-sensei Morihei Ueshiba le fondateur et Tamura sensei

 

Aïkido Bressan

Questions d'enfants

- 1. A quel âge peut-on débuter la pratique de l'aïkido ? Combien d'heures par semaine dois-je m'entrainer ?

Dans notre dojo les enfants peuvent commencer à étudier l'aïkido à l'âge de huit ans. Suivant leur développement physique, dès l'âge de 13 ans 14 ans ils pourront en plus participer aux cours adultes.

Jusqu'à 13-14 ans le cours hebdomadaire et les stages suffisent. Ensuite en fonction de votre développement physique vous pourrez participer au cours adulte, selon vos disponibilités. L'occasion de voir ce qui vous attends et où vous en êtes. Mais tant que votre corps n'a pas fini sa croissance la pratique ne doit pas être intensive. Dans toute activité physique un peu c'est bien, trop cela nuit à votre santé, c'est le yin yang orientale.

Pourquoi faut-il adapter l'aïkido aux enfants des sites utiles

- 2. Qui a inventé l'aïkido ? Dans quel pays ? Comment est-il arrivé à Bourg en Bresse ?

Le fondateur de l'aïkido est Morihei Ueshiba, maître japonais qui a pratiqué l'aïkido toute sa vie. Voici des liens ci-dessous pour vous documenter sur le fondateur de l'aïkido, inutile de réinventer la roue. La version officielle n'est pas toujours très juste mais donnera une bonne idée. Cet art  martial nous vient donc du Japon, il se pratique dans un dojo ; terme qui veut dire le lieu où l'on apprend la voie du maître (du dojo), il n'y a qu'un seul maître dans le dojo.

La notion de Maître est assez diverse en Europe, on a des maîtres de conférences, on a des maîtres qui sont des avocats, l'éducation nationale prépara des maîtrises, mais aussi des gens à éviter comme les gourous qui dirigent des sectes…

L’image du maître d'apprentissage correspond assez bien à l'idée du maître d'aïkido. C'est celui qui vous apprend son savoir-faire, lui-même hérité d'une tradition c'est pourquoi on parle d'aïkido traditionnel. Une tradition d'enseignement est donc un enseignement qui se perpétue de maître à disciple, de maître à élève.

Le fondateur de l'aïkido a formé de très grands maîtres comme Me Tamura qui a vécu un demi-siècle en France, dans la région de Marseille et fut le maitre d’Alain Peyrache notre professeur à Bourg-en-Bresse. Alain Peyrache est donc le maître du dojo aïkido bressan et enseigne l'aïkido traditionnel, c'est-à-dire celui du fondateur qui lui a été transmis par Me Tamura dont il est l’élève direct. Voir la page de notre site qui parle des maîtres à l'origine de l'aïkido en France et qui ont été les maîtres de notre professeur Alain Peyrache.

Lui-même forme d'autres élèves un peu partout dans le monde, notamment les élèves qui dirigent le cours enfant à Bourg-en-Bresse. Voir son calendrier de stages.

Des pages utiles

- 3. Comment s'appelle notre dojo ? Pourquoi on doit dire "dojo" et pas "club d'aïkido" ? Qui est le professeur du dojo ? Comment s'inscrire au dojo ?

Notre dojo s'appelle "aïkido bressan", il a été créé en 2004 par Alain Peyrache et Ludovic Suzel, Florent le Mével a beaucoup aidé au développement de notre dojo.

Un pratiquant d'art martial ne pratique jamais dans un club mais dans un dojo, car le comportement et les rapports humains dans un dojo sont complètement différents et à l'opposé de ce qu'on trouve dans un club sportif. Ce comportement éduque le pratiquant et développe son jugement et son sens critique c'est ce que l'on appelle le reishiki. "Rei" est souvent traduit par salut mais cela veut dire aussi esprit, l'esprit de la pratique de l'aïkido.

Alain Peyrache est le maître du dojo.

Pour s'inscrire c'est le même procédé que les adultes voir dans le menu du site "s'inscrire".

Des pages utiles

- 4. Comment s'appelle la tenue en aïkido ? Comment dois-je être habillé ? Qui peut porter un hakama ? Quel est le coût de l’équipement ?

La tenue du pratiquant s'appelle un aïkidogi, « gi » voulant dire vêtement, donc : vêtement d'aïkido, ou keikogi, "vêtement d'exercice". Kimono est un terme qui désigne un vêtement de luxe, l'équivalent du smoking occidental et on ne met pas un smoking ou une robe de soirée pour faire une activité physique… Beaucoup d'idées fausses circulent sur les arts martiaux, un pratiquant d'aïkido ne contribue pas à les répandre. On reconnaît facilement quelqu'un de compétent, sachant de quoi il parle car il emploie les bons termes.

Vous allez donc apprendre des rudiments de la langue japonaise. Car même si vous travaillez avec un pratiquant étranger vous serez compris en parlant japonais. Vous allez même apprendre comment les Japonais résonnent et se comportent, c'est assez différent d'un occidental.

Lors du cours d'essai, vous pouvez porter un simple survêtement puis lorsque vous serez inscrits vous aurez une tenue composée, d'une veste, d'un pantalon et d'une ceinture que l'on appelle obi, il ne faut pas oublier les chaussures, que l'on n’appelle pas tongue ce qui veut dire « langue » en anglais, en japonais le terme exact est zooris. On ne doit jamais se promener pieds nus en dehors du tatami (tapis). Car le sol n'est jamais propre.

Le hakama en aïkido peut être noir, bleu foncé ou gris, il indique une pratique martiale traditionnelle qui est par nature à l’opposé d’une pratique sportive,  pas de champions, pas de compétitions. C'est la tenue normale, lorsqu'on ne porte pas un hakama c'est un peu comme si on se promenait en slip. Mais le hakama coûtant assez cher, seul les pratiquants qui désirent continuer l'aïkido qui le porte. Le fondateur n'acceptait pas de visiteurs dans le dojo s'ils ne portaient pas le hakama car leurs tenues n'étaient pas correctes. Le hakama ne se mérite pas, ce n'est ni un grade, ni une récompense, mais simplement l’habit du pratiquant d'un art martial traditionnel.

L'équipement est complété par trois armes en bois (pour éviter les accidents), d’un couteau appelé tanto, d’un Jo, un bâton d'une longueur de 1m, et d’un bokken un sabre en bois de 1 m de long.

Le coût de l’équipement dépend de la taille et de la qualité, pour la veste et le pantalon entre 20€ et 40€, voir le site de nos partenaires. Contrairement au judo en aïkido on tire peu sur le kimono. Ce qui use le plus c'est le lavage et comme vous allez grandir rapidement prendre la tenue la moins chère suffira ou achetez une tenue d'occasion. Faire vos achats avec votre passeport vous donne des réductions sur tout le magasin.

Des pages utiles

- 5. Comment se déroule un cours d'aïkido ?

Circulation dans le dojo

Vous êtes sous la responsabilité de vos parents en dehors de la salle du premier étage où se trouvent les tatamis. Vos parents vous emmènent donc aux vestiaires au rez-de-chaussée, vous aident éventuellement à vous habiller. Une fois vêtue de votre tenue et de vos zooris, vous prenez vos affaires et avec vos parents vous montez au premier étage où se trouve le tatami. Vous êtes à ce moment-là pris en charge par l'enseignant. Vos parents assistent ou pas au cours. Le mieux est qu'il n'assiste pas afin que l'enfant que vous êtes soit naturel et ne se sentent pas observés.  

À la fin du cours vos parents vous reprennent en charge soient pour vous changer aux vestiaires du rez-de-chaussée soient pour vous emmener en tenue directement à la maison.

À l'arrivée dans la salle des tatamis vous saluez debout en direction du mur d'honneur (Kamiza ou tokonoma) là où se trouve le portrait du fondateur de l'aïkido. Vous sortez vos armes de l'étui et les disposer près de vous au sol dans le bon sens. On n'enjambe pas les armes.

Vous regagnez votre place selon votre ancienneté sempaï / kohaï et vous commencez à vous concentrer en seiza à genoux le corps bien droit, etc., posture expliquée par le professeur.
Au début du cours le professeur exécute les saluts et vous aussi. Pendant les explications vous êtes en seiza à écouter attentivement les explications du professeur afin de pouvoir évoluer dans votre pratique. Vous remerciez en saluant.

Le premier partenaire et le dernier partenaire sont salués à genoux. À la fin du cours vous attendez calmement vos parents afin qu'ils vous reprennent en charge à la sortie du tatami.

Les diverses phases du cours
Entrée dans la salle des tatamis
les saluts
toujours en direction du portrait du fondateur ou du professeur selon les circonstances.
lorsqu'on rentre dans la salle salut debout
lorsqu'on monte sur le tapis pour la première fois on saluts à genou ou debout
on prend sa place en fonction de son ancienneté
on se met en seiza et on se concentre.
le cours commence
le professeur se retourne et salue le fondateur de l'aïkido les élèves de même.
le professeur se retourne vers les élèves les élèves doivent saluer en premier se relever en dernier c'est ainsi que l'on salue quelqu'un de plus ancien.
Première partie du cours
la préparation d'un cours d'aïkido n'est pas un échauffement, mais une série d'exercices soit de santé, soit de concentration, soit de respiration, soit de repère des limites articulaires du corps, soit énergétique.
Premiers exercices seuls
ikkyo undo, taïsabaki etc.
Premiers exercices à deux
on salue son premier partenaire à genoux Zarei
ki no nagare
Première technique
en général la plus simple possible, pour maîtriser rapidement la technique nous allons étudier.
On essaie de maîtriser la forme globale de cette technique même s'il y a des erreurs et on essaie de la faire en une seule fois et non par une succession de gestes.
Le cours
au fur et à mesure du cours cette technique va évoluer et s'enrichir de principe d'aïkido qui vont rendre les choses un peu plus difficiles mais tout cela sera progressif.
On appliquera cette technique selon diverses situations : un ou plusieurs adversaires futari dori par exemple, sur attaque, ou aux armes.
Dernière partie du cours
exercices de kokyu en seiza
retour au calme, respiration, étirements, détente afin de bénéficier des bienfaits de ce cours.
salut à genoux zarei avec le professeur en direction du fondateur.
salut élève professeur comme au début du cours.
le professeur ou un uchi deshi fait les annonces d'actualité, stage, prochain cours, instructions diverses et libère les élèves.
on salue son dernier partenaire Zarei
on plie son hakama
on salue Zarei à genoux ou debout ritsu rei en direction du fondateur et on sort du tatami
Hors du tatami
on remet les armes dans leur étui
on attend, que nos parents viennent nous chercher, nous sommes toujours dans le dojo, un lieu que l'on doit respecter, on conserve une attitude correcte, ce n'est pas une cour de récréation.
On nettoie le tatami, on remet le dojo en bon état, en échange avec les camarades ou le professeur.
Des pages utiles

- 6. Que nous apporte la pratique de l'aïkido ?

Un moment de la semaine où l'on se détend entre amis, ou on libère les tensions accumulées.
Un art martial efficace qui nous rassure en cas d'agression.
Un endroit où l'on n'est pas évalué, mesuré, comparé avec d'autres où l'on travaille pour soi à son rythme en se faisant plaisir.
Un art martial qui va nous recentrer et nous permettre de canaliser notre énergie et de mieux nous maîtrisait en toutes circonstances.
Des pages utiles

- 7. Quels sont les grades en Aïkido ?

Dans un dojo tout est hiérarchisé, cette hiérarchie vient de l'expérience et de la connaissance de l'aïkido. Nul besoin d'afficher une quelconque supériorité. Chacun à sa place dans son rôle avec un maximum d'efficacité à fin de suivre sa voie personnelle et de s'améliorer. La hiérarchie du dojo se perçoit instantanément Il n'a donc pas besoin de se manifester par des ceintures de couleur (basée sur la couleur des boules de billard) ou autres colifichets destinés à marquer sa différence avec les autres.

Si on peut mesurer la performance dans un sport, c'est même le but afin de connaître le champion celui qui fait la meilleure performance. Dans un art martial comme l'aïkido on ne peut rien mesurer cela n'a pas de sens et aucun intérêt. Si on le faisait cela voudrait dire que l'aïkido est comme un sport : fini et normalisé ; alors qu'un art est à l'opposé de toute idée de norme, et que la voie de l'aïkido est, comme la disait le fondateur, infinie.
Que voudrait donc dire je suis x kyu ou x dan ? Est-ce que ça voudrait dire que j’ai parcouru la moitié ou un quart de la voie, du chemin infinie de l’aikido ? Cela n'a pas de sens.

Le "do" de l'aïkido veut dire que la pratique nous rend plus performant, c'est-à-dire que nous développons nos compétences, si je vous dis : « vous êtes troisième dan de développement de vous-même » c’est que je me moque de vous, c'est complétement absurde.

Alors pourquoi trouve-t-on des grades en aïkido ? Comme dans les autres disciplines c'est pour le business pour faire de l'argent en exploitant la crédulité, l'ignorance, et la naïveté humaine, la base du commerce. Les parents sont souvent demandeurs, comme par exemple au ski : « Quand mon fils sera-t-il premier flocon ? » Le ski est un sport, on peut donc mesurer et dire celui qui est capable de faire cette descente est premier flocon, mais en aïkido c'est impossible.

Sur votre passeport figure des kyu cela commence à 13e kyu pour les enfants, cette indication est là pour marquer l'ancienneté dans la pratique, et dire par exemple en quelque vous connaissez globalement ce qu'un pratiquant qui a deux ans de pratique assidue connaît, vous êtes 10e kyu. Un repère parfois nécessaire lorsqu'on débute mais qui très vite n'a plus aucun sens, on sait très bien qui a quelque chose à vous apprendre et qui donc est plus compétent que vous.

Comme les sportifs, on aura tendance à se vanter de son grade, et c'est l'opposé qui recherché dans la pratique martiale, on ne se vante jamais de ce que l'on est capable de faire, car plus l'ennemi ou l'adversaire vous croit incompétent plus ce sera facile. D'autre part, la modestie fait partie des qualités martiales apportées par la pratique de l’aikido.

Se vanter d'un grade ou d'un diplôme n’est pas un comportement martial correct, cela regarde uniquement les élèves et leur professeur, personne d'autres.

D'autre part les enfants en ont marrent d'être évalués, mesurés et rentrés dans un cadre comme dans l'éducation nationale, l'intérêt d'un art c'est que justement chacun peut évoluer à la vitesse qu'il veut et adaptée sa pratique à lui, c'est ce qui fait tout l'intérêt de l'aïkido. Introduire une norme dans un art qui est opposé est une profonde erreur ; grades, passages de grade, compétitions, comme en judo et karaté c’est donc faire autre chose qu’un art martial. Et comme chaque pays organise son système à lui, un grade de judo français n'a aucune correspondance dans le judo suisse, c'est donc bien une perte de temps, et n'a aucun sens.

Des pages utiles

- 8. Y a-t-il des compétitions en Aïkido ?

Aïkido veut dire harmonie, non-violence, recherche de l'unité. La compétition c'est la dualité, l'opposition avec d'autres c'est le combat donc exactement l'opposé de l'aïkido. La compétition en aïkido n'est donc pas possible.

Pourtant André Nocquet dans les années 60 a tenté de créer les premières compétitions à Genève, c’est le premier pratiquant d'aïkido à avoir essayé de faire ça, il était un judoka d'origine. Le fondateur de l'aïkido encore vivant à cette époque l'a radiée, à vie de l'aïkido. Malgré cela d'autres ont repris l'idée, pas dans l'intérêt de l'aïkido évidemment mais dans leur intérêt personnel, car dans le sport il y a aussi beaucoup d'argent. Certains sont prêts à vendre leur n’importe quoi et en faire n'importe quoi.

L'aïkido est un art et non un sport martial, les arts ne dépendent pas du ministère de la jeunesse et des sports mais du ministère de la culture. Mais comme nous pratiquons aux mêmes endroits que les sports martiaux, judo, karaté, nous avons presque les mêmes tenues, car l'origine de nos arts et la même, le Japon, et les gens qui n'y connaissent rien font donc l'amalgame et les spécialistes ne disant rien, car ça les arrange financièrement de piéger les gens…

C'est pourquoi un pratiquant d'art martial se méfie, il a son propre jugement et ne se laisse pas abuser par des discours mensongers.

Des pages utiles sur les arnaques martiales

- 9. Le professeur est-il diplômé ?

Oui bien sûr, tous nos membres peuvent espérer un diplôme EPA ISTA de notre école européenne dont le siège est à Bruxelles.

Mais nous ne pratiquons pas pour obtenir des diplômes, mais pour suivre la voie du fondateur de l'aïkido et la maîtriser le mieux possible. La conséquence est l'obtention de diplôme mais ce n'est pas un objectif. Comme la pratique est bonne pour la santé c'est une conséquence de la pratique de l'aïkido mais ce n'est pas notre objectif.

Des pages utiles

Questions de parents

- 1. Quels risques pour mon enfant ?

Quelle que soit l'activité physique elle présente toujours des risques physiques. La pratique qui comporte le plus d'accidents est le ski, chacun le pratique avec plaisir. En aïkido la pratique est constamment adaptée et contrôlée, il est très rare de déplorer un accident. En effet le pratiquant et en constante recherche de ses limites qu'il ne doit pas franchir, il doit respecter également celles de son partenaire. Ce qui en fait donc une pratique complètement maîtrisée et sécurisée. D'autant qu’il n'y a aucun enjeu, ni désir de briller, ni devenir champion, ni d'être le plus fort ou de prouver qu'on est le meilleur, bref, tout ce qui entraîne la plupart du temps des accidents dans les pratiques sportives.

Des pages utiles

- 2. Quels bienfaits l’enfant va pouvoir retirer de la pratique de l'aïkido?

Un enfant n'est pas un adulte en devenir, un sac que l'on remplit.

La pratique de l'aïkido
est basée sur les mouvements forme de spirale comme dans l'univers qui ne comporte pas de heurts violent qui peuvent détruire l'intégrité du corps physique. À chaque moment le pratiquant contrôle ce qu'il fait, il est donc en sécurité sauf s'il commet des erreurs comme de faire confiance à un adversaire. La pratique de l'aïkido peut donc être dosée à tout moment en une pratique sécuritaire, il y a très peu d'accidents en aïkido, c'est même mouvement agréable au dojo peuvent se révéler très dangereux si les circonstances le demandent c'est encore un avantage de l'aïkido, pouvoir doser le mouvement selon les circonstances, apprentissage ou moyen de se préserver d'une agression à l'extérieur.
L'aïkido est à la fois une philosophie, un art de vivre et un art martial c'est donc une méthode d'éducation complète chose que n'offre aucune pratique sportive. Toutes les parties du corps sont en action, on a donc un développement et une souplesse acquise de la tête aux pieds, alors qu'un joueur de tennis par exemple aura un bras hypertrophié par rapport à l'autre etc. des pratiques physiques qui détruisent l'équilibre du corps.
La colonne vertébrale doit toujours être droite pendant la pratique, le Shizei, elle permet donc à l'enfant de se tenir droit, de corriger de mauvaises attitudes vertébrales, de se situer dans l'espace, comme les mouvements s'exécutent alternativement à droite et à gauche, en souplesse et sans mettre de force physique, le développement est donc harmonieux, latéralité, mobilité coordination sont donc améliorées par la pratique.
Habitué à chuter dans toutes les positions, le sol n'est plus quelque chose de redoutable. On l'imite donc que les fractures, entorses et autres problèmes articulaires et musculaires que peuvent entraîner les pratiques physiques. Chuter se relever c'est faire du cardio, c'est le principe du parcours du combattant, en bas, en haut, etc.
Les techniques respiratoires, l'influence de la respiration dans la pratique, kokyu, permettent le développement de la cage thoracique et l'acquisition d'une respiration profonde avec toutes les répercussions sur la santé que cela entraîne, amélioration de l'asthme et autres problèmes respiratoire dus à la sédentarité et au manque d'exercice.
Une voie non violente
L'étude du déséquilibre, le développement des réflexes, la proprioception sont des qualités que confère la pratique.
La pratique de l'aïkido est impossible si nous ne possédons pas quelques vertus morales, politesse, modestie, bonté, loyauté, fidélité, honneur, courage et parfaite maîtrise de soi.
Une séance de pratique de l'aïkido c'est être attaqué pendant une heure, suppression des conditions normales pour un pratiquant d'aïkido qui pour les noms pratiquants génère du stress. Garder son calme et gérer avec maîtrise ces situations de conflits physiques entraînent chez le pratiquant une quiétude et un calme qui lui permettent de mieux gérer les stress de la vie courante.
Ne pas être mesuré, inscrit dans une norme comme à l'école permet aux enfants de s'épanouir et d'avancer à leur rythme
Pas d'examen, pas de performance à réaliser, d'échéance à assurer, autant de stress en moins qui permet une grande détente.
L'aïkido n'est pas un sport, il peut donc être dosé et adapté en fonction du pratiquant, donc bénéfique pour la santé, car on ne dépasse pas ses limites, on apprend à les connaitre puis à les respecter. Travailler avec un partenaire différent à chaque technique permet aussi de se rendre compte des limites des autres, cela permet donc aux pratiquants de s'adapter à toutes circonstances.
La compétition sportive qui met en concurrence les pratiquants, les oppose, les oblige à tricher ou à ruser, à n’être ni sincère, ni modeste. L’idée de compétition est donc à l'opposé de la pratique et de la philosophie de l'aïkido
La pratique de l'aïkido exige une rigueur personnelle et une anticipation des événements qui se manifeste à différents niveaux : arrivée à l'heure, voire en avance au cours, se comporter calmement avec courtoisie et respect, savoir remercier, salut. Respect des partenaires, des lieux le dojo, et du professeur savoir où est sa place et les limites de sa compétence, en toutes circonstances car il ne faut pas blesser son partenaire et en connaître les limites sont autant de qualité qui sont recherchées chez le pratiquant d'aïkido.
Détruire quelqu'un est facile, adapter sa pratique à lui c'est ce qu'on appelle la maîtrise. Le cours au dojo est un moment d'amitié car personne ne cherche à dominer l'autre ou à le contraindre c'est l'occasion de passer un bon moment ensemble amicale et bienveillant.
Comme le pratiquant ne n'ambitionne pas de prendre la place de l'autre son titre de champion ou je ne sais quoi les relations sont donc respectueuses, empreinte d'empathie de loyauté de sincérité et de respect.
C'est aussi s'intéresser à une autre culture que la culture occidentale comme la philosophie orientale.
Des pages utiles








 


Aïkido ain 01 dojo "aïkido Bressan"

aïkido Bressan dojo aïkido traditionnel 01 Alain Peyrache élève de Tamura sensei professeur.

Published by Alain Peyrache uchi deshi Tamura sensei.

Dojo aïkido traditionnel à Bourg en Bresse un art martial de self défense cours pour enfants, ados , adultes aux dojo COSEC Voisin et Gymnase des Sardières.

Dojo Aïkido Bressan Bourg en Bresse 01 Chemin des Sardières Bourg en Bresse 01000 France FR-Rhône-Alpes 46.2136480 5.2538390 Rhône-Alpes Dojo aïkido Traditionnel Diffusion aïkido M.Ueshiba

Microformats Meetup

From to at Dojo COSEC Voisin Sardières

Stage aïkido annuel de Novembre avec Alain Peyrache söke epa ista.

Dojo aïkido M.Ueshiba professeur A.Peyrache dojo "aïkido Bressan".